Linux triomphera… sur Macbook !


En 2015, attiré par le design et l’ergonomie des Macbook, je me suis décidée à investir dans un Macbook pro. Mais il ne s’agissait pas pour moi de faire un choix hasardeux. Je me suis renseignée en long, en large et en travers, le tout avec un budget maximum de 700€. Bien entendu, il était hors de question pour moi d’acheter mon ordinateur neuf, j’ai donc épluché les ventes de reconditionné et… le bon coin. Suite à mes recherches, j’ai découvert que les Macbook pro après le modèle mid-2012 avaient les composants soudés… Donc on peut facilement acheter ce modèle et remplacer le lecteur CD (un peu inutile pour moi) par un disque SSD beaucoup plus performant et accélérer ainsi le système. Il est par ailleurs possible de changer la RAM, pour augmenter les capacités du Mac. Mon choix s’est donc porté sur ce modèle, même s’il n’est pas aussi performant que ses homologues Retina ou Air, bien moins évolutifs cependant.

Depuis mon adolescence, j’ai développé un attrait particulier pour linux (et sutout la commande apt-get). Je souhaitais donc garder le système Mac mais en ajoutant une distribution Linux. Aussitôt dit, (presque) aussitôt fait, je met en place Debian grâce à différents tutos trouvés sur le net. Étant donné que Debian n’est pas aussi « accessible » que Ubuntu par exemple (que je n’ai pas installé en raison de Unity que je n’aime pas), j’ai été confrontée à quelques problèmes en raison des périphériques propriétaires : carte wifi, Bluetooth, clavier mal pris en charge, etc. Quelques manipulations (et heures) plus tard, me voici avec un Macbook Pro qui tourne sous Debian. Un autre article sera consacré à la navigation respectueuse de la vie privé et d’autres outils libres pour pouvoir s’affranchir de la propriété numérique… Vivre la liberté !